Revue de Presse

LA PRESSE EN PARLE

Revue tirée d’extraits de presse régionale (Sud-Ouest) sur le trait de côte, les risques d’éboulements, les terrains mouvants, les sentiers fermés, l’érosion du littoral,  les glissements de terrain, etc…

 *01/06/ 2021  La corniche basque :

Le sentier fermé depuis hier, la route condamnée à  terme :

 « La route de la corniche, cette voie est menacée d’effondrement, ponctuel à court, voire très court terme et plus global à moyen terme, en raison du recul du trait de côte à l’érosion littorale »

 *24/09/2021 SAINT-JEAN- DE-LUZ :

La ville avance sur le recul de trait de côte :

 « Adaptation à la loi littoral, cet ambitieux projet doit aider à faire face à l’inévitable recul du trait de côte…lancé par l’état courant 2020 et donc remporté par la ville qui doit permettre de bénéficier d’un accompagnement méthodique et financier exceptionnel »

 *15/12/2021 GUETARY /SAINT-JEAN-DE-LUZ :

Attention terrains mouvants, après des pluies très abondantes, plusieurs terrains ont bougé. Deux nouvelles parties du sentier littoral sont interdites d’accès.  « En apparence épargnée par les conséquences des fortes intempéries… la commune a en réalité déploré, les jours suivants, plusieurs glissements de terrain »

*13/01/2022 Recul du trait de côte à BIDART :

BIDART a voté son inscription sur la liste des communes très vulnérables à l’érosion dans le cadre de la loi « climat et résilience ».

« Les communes littorales devront prédire  l’impact de l’érosion à 30 ans et à 100 ans…et adapter leurs politiques d’aménagement « 

 *19/01/2022 A HENDAYE, le projet ARRISKUA se poursuit :

Le CPIE renforce les connaissances  et les faisceaux locaux pour une sensibilisation participative permettant le développement d’une culture de gestion commune des risques environnementaux sur le littoral basque.

 L’ambition du projet ARRISKUA  » était de développer une vraie culture du risque sur le littoral basque. Le projet s’est poursuivi en 2021 avec l’appui financier de la région Nouvelle-Aquitaine »

 *22/01/2022: Après le glissement de terrain d’ERROMARDIE…

La mairie de ST JEAN travaille avec la préfecture pour rouvrir la partie du sentier du littoral condamnée après le glissement de terrain :

« La mairie évoque des discussions en cours avec les services de l’état « 

 *08/02/2022 Un géologue explique l’érosion du littoral:

Gilbert GUINGAND procède à une revue des facteurs géologiques déterminant l’érosion du littoral basque d’HENDAYE jusqu’à ANGLET.

 « Il est venu expliquer à l’initiative de l’université du temps libre BIARRITZ, les phénomènes et l’origine des érosions « 

 *16/02/2022 BIDART : Les risques d’éboulement sont surveillés :

Des capteurs sur les falaises viennent de déceler des mouvements de faible intensité.

 « ..mais on reste très vigilant surtout en cette saison car en fait, les éboulements  peuvent se produire en permanence »

 *07/04/2022 Du concret sur le recul du littoral

Au menu du conseil des ministres, hier, une ordonnance qui crée un nouveau type de bail sur les rivages exposés à  l’avancée de la mer et qui envisage des exceptions à la loi littoral pour faciliter la relocalisation des biens et des activités.

 « en l’espèce, il s’agit de favoriser l’acquisition par la puissance publique de bâtiments promis à l’engloutissement « 

 *12/04/2022 La vitalité du CPIE littoral basque.

Les trois lieux dédiés sur la Corniche, permettent de partager plus que jamais les connaissances du littoral.

 « Un nouveau sentier littoral pédestre alternatif et provisoire qui passerait plus à l’intérieur des terres est à l’étude »

 *06/05/2022 SAINT-JEAN-DE-LUZ : Face à  l’érosion, la stratégie de repli s’affine :

Le projet de  » recomposition spatiale » envisagé depuis 2017 pour faire face au recul du trait de côte sur le secteur nord de la ville doit s’accélérer grâce à un dispositif expérimental.

 « La suite des opérations, notamment les hypothèses de déplacement  de certaines activités humaines, dépendra des prochaines études d’impact de l’érosion ».

 *18/05/2022 Et si la falaise de BIDART s’effondrait jeudi ?

Un exercice grandeur nature de gestion de crise suite à l’effondrement fictif de la falaise est organisé dans le cadre du projet européen Riskcoast :

 « Le projet collaboratif de recherche et d’expérimentation européen sur la prévention et la gestion des risques géologiques côtiers poursuit plusieurs objectifs: améliorer la coordination et l’efficacité  des instruments de prévention, optimiser la gestion des catastrophes, proposer des mesures de réadaptation et de prévention des risques.

*11/06/2022 Plage Marbella à BIARRITZ : nouvel éboulement de falaise.

Les glissements de terrain se sont accentués…, la mairie a dû faire intervenir une entreprise spécialisée pour sécuriser davantage la zone.

 « Une solution temporaire en attendant le futur confortement de cette zone. Il ne devrait pas intervenir avant plusieurs années »

 *6/10/2022  Important éboulement de la Falaise à BIDART :

« Un pan de falaise s’est effondré hier, au nord de la plage D’ERRETEGIA.

Un nouvel arrêté municipal élargit le périmètre d’interdiction de circulation près de la falaise. »

 *13-20/10/2022  Création du fond érosion côtière :

Dans le cadre du Plan de Relance, ST JEAN DE LUZ, LACANAU, et COUTANCES, avaient bénéficié d’une aide de 10 millions d’euros à se partager.

Depuis,  la députée de Gironde Sophie PANONACLE, avec 35 députés, a déposé un amendement qui vise à créer une recette fiscale pour aider les communes du Littoral, suite à la loi « Climat et Résilience » du 27/08/2022, pour bâtir leur stratégie locale de gestion intégrée du trait de côte.   

                                                                                     ———-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *